V E G C H E C K

Chargement

Quel point commun entre les Dragibus, les Curly et les Speculos ? Tous ces produits sont faits uniquement à base de végétaux et peuvent ainsi correspondre aux exigences du plus grand nombre. A l’inverse certaines marques ou recettes vont à contrecourant en ajoutant des ingrédients d’origine animale dans des recettes traditionnellement véganes … Etat des lieux avec Veg’Check !

A l’image du Bourgois Gentilhomme de Molière qui s’exprime en « prose sans qu’[il] n’en susse rien », il nous arrive à tous et à toutes (véganes et non véganes) de consommer végane sans le savoir.

Rappelons que notre alimentation il n’y a pas si longtemps était essentiellement végétale.

Rappelons que notre alimentation il n’y a pas si longtemps était essentiellement végétale. Ainsi il y a cent ans, 80% des protéines que nous consommions étaient végétales et seulement 20% d’origine animale. Aujourd’hui cette proportion est inversée mais à l’époque la population française consommait majoritairement véganes et ce sans en avoir conscience.

C’est ainsi que bon nombre de produits « classiques » de la gastronomie hexagonale (la moutarde de Dijon et même notre traditionnelle baguette de pain) et étrangère (les beans anglais, le popcorn US, le dahl indien, les falafels …) sont traditionnellement véganes. A ce sujet, nous avions relayé, non sans un certain sourire en coin, un reportage TV sur « Végécantines » au sein duquel un enfant refusait le plat végétarien mais réclamait à la place sans le savoir une recette traditionnelle (souvent) végane : des frites.

Nous pouvons également retrouver des produits plus récents (et plus industriels) fabriqués sans aucuns produits animaux tels que les Pringles, les énormes cookies Granola ou les Oréo et bien connus des véganes. PETA France avait d’ailleurs recensé des produits « étonnement » véganes https://www.petafrance.com/actualites/ces-encas-sont-vegans-qui-leut-cru/.

Malheureusement, l’inverse est vrai aussi : des produits animaux peuvent se retrouver là où on ne les attend pas y compris dans des recettes traditionnellement véganes …

Les Veg’checkers s’en rendent bien compte, il est difficile de trouver un produit en grande surface des produits sans lait, sans crème, sans œufs ou sans gélatine animale …

Il est pourtant facile tant les alternatives sont multiples (agar agar, fécule de maïs, tofu soyeux, aquafaba …) de remplacer ces produits d’origine animale. Ce sont avant tout les pouvoirs liants et / ou émulsifiants qui sont recherchés dans ces ingrédients et l’argument de dire « je ne pourrais jamais me passer de viande et /ou de fromage car j’aime trop ça » est encore moins valable ici … En effet, qui cherche à retrouver le goût de l’omelette dans un gâteau ou du jambon dans un bonbon ?

Et pourtant nous retrouvons ces sous-produits animaux là où nous les attendons le moins comme notamment dans certaines recettes traditionnelles... Les exemples sont nombreux et les Veg’checkers ne manquent de nous faire remonter l’information. Citons parmi les classiques le guacamole avec ajout de fromage, le humus et le raifort avec du lait, le vinaigre au miel, et récemment vous avez pu découvrir le pain en tranches avec des ingrédients provenant de poulets …

Et que dire des fruits (cerises, ananas, framboises, pommes …) et des légumes (poivrons, aubergines, tomates …) bien brillants parce qu’enrobés d’une pellicule d’origine animale [1] ?

Parmi les grands classiques d’ici et d’ailleurs, nous avons même tendance à oublier le sens premier associé au végétal de leur appellation.

Rappelons-nous que la choucroute est un chou lactofermenté, le chili est un mélange d’épices et le couscous est « une semoule de blé dur préparé à l’huile d’olive ».

Heureusement grâce une demande soutenue des consommatrices et des consommateurs, le végétal tend à retrouver sa place dans les produits industriels et les recettes traditionnelles.

Le végétal peut même lui aussi se retrouver de manière inattendue dans des recettes qui étaient auparavant réservées aux produits animaux comme le prouvent les fromages et laits végétaux, les saucisses ou même … les kebabs.

Si vous aussi avez envie de participer à cette belle aventure Veg’Check et à contribuer à ce blog, n’hésitez pas à nous écrire contact@vegcheck.co.